Fondatrices de start-up : plus de 200 !

Petit bilan de la French List

En ce dernier week-end du mois de mai, il nous a paru intéressant d’émettre un premier bilan, d’ordre statistique, en effectuant un tour d’horizon de la liste.

203 : nombre de sites identifiés à ce jour en France, fondés par une femme.
Liste non exhaustive rappelons-le. Soulignons qu’y sont également inclus les sites de boutiques (e-commerce), lesquels sont évidemment plus nombreux. Nous avons hésité à les incorporer à cette liste car une véritable start-up Web relève en effet davantage d’une offre de services ou d’information apportant réellement quelque chose, sans vendre systématiquement ; ces deux secteurs cumulent 111 sites…

Concernant notre thème de prédilection, à savoir l’écologie, force est de constater une faible représentation : sur 203 sites, seuls 18 diffusent un contenu à caractère vraiment “green”.

7 sont directement liés au secteur des technologies.

Préférés du moment, dans le sens utiles (subjectif) :

Services :

aquidonner.com : comparateur d’associations, ce site liste toutes les associations caritatives permettant de choisir celle que vous voulez aider de vos dons.
En ligne depuis 2009 grâce à Véronique Da Costa.

jeveuxaider.com : de même nature que le précédent, ce site incite à la solidarité et à la coopération.
En ligne depuis 2002 grâce à Ingrid Kemoun et Nathalie Neuman.

leetchi.com :  site qui centralise et facilite le principe d’une cagnotte en dématérialisant le pot commun.
En ligne depuis 2009 grâce à Céline Lazorthes.

ikinat.com : annuaire pour des vacances écologiques.
En ligne depuis 2011 grâce à Marie-Hélène Piovano.

mamanlou.com : la location a de l’avenir. Ce site permet aux mamans (et a priori aux papas) de louer tout ce qui touche à la logistique d’un bébé.
En ligne depuis 2011 grâce à Victoria Blétry.

Information :

jobetic.net : information indépendante (et conseils) en matière d’emploi, de recrutement online et d’éthique professionnelle.
En ligne depuis 2006 grâce à Corinne Zerbib.

reseau-alzheimer.org : information et base documentaire complète et pratique sur cette maladie.
En ligne depuis 2009 grâce à Laurence Alenda.

astuces-parents.com : premier réseau d’entraide entre parents.
En ligne depuis 2010 grâce à Magali Le Carreres.

Cette liste est donc en développement… le temps non seulement de l’étoffer (et là, vos infos sont les bienvenues), mais également de l’améliorer de manière à créer, à terme, un annuaire nourri de précision à la fois sur les start-up et sur leurs fondatrices.
Alors, à bientôt…

Je partage :

4 Comments

Add a Comment
  1. MamanLou est très fière d’être citée parmi les sites utiles préférés des Femmes du Web.
    Merci !

  2. Bonjour,

    A mon tour, merci pour cette mention d’IKINAT !

    Je ne sais pas s’il a une “touche féminine”, mais très clairement il parle aux femmes, qui est sa cible de prédilection, tant il est vrai que les femmes sont plus ouvertes que les hommes aux questions liées à l’environnement, à l’écologie et au développement durable. Cela évoluera probablement, souhaitons-le !

    Cordialement,
    Marie-Hélène

  3. Bonjour,

    Merci pour votre citation de aquidonner 🙂 Cela encourage. Le site est entièrement gratuit pour les associations et les internautes. Le bouche à oreille est donc essentiel pour le faire connaître

    Bravo à toutes celles présentes sur la liste et également à vous pour votre aide à rendre visible toutes les femmes du web….

    A bientôt…

  4. Aucun doute, les femmes boostent le web et détournent les modèles classiques de l’entrepreneuriat en développant des projets innovants et créatifs inscrits dans l’économie numérique : la Bo[a]te, petite fabrique d’innovation à Marseille, a été créée par une femme… Pas de hasard, elle accompagne aujourd’hui les projets numériques développant de nouveaux usages. C’est donc un plaisir pour nous de relayer ce post !
    http://twitter.com/laboate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.